Théâtre, amour et CPGE - commentaires