Témoignage de Benoît (Centrale Nantes)

par Geoffrey O’Dowd

Benoît D. :

Après les concours en 2012, j’ai intégré Centrale Nantes. Je n’ai pas été déçu, la ville est superbe : il y a beaucoup d’étudiants, plein d’endroits sympas où sortir et beaucoup d’activité culturelle, à tout moment de l’année. J’ai pu notamment le vérifier cet été pendant mon stage où la ville organisait pendant 2 mois des manifestations gratuites un peu partout dans la ville (concerts, expos, barbecues, projection de films en plein air...).
De plus l’école Centrale est à moins de 15 min en tram de l’hyper centre ce qui est assez rare aujourd’hui dans les écoles d’ingénieurs, souvent déménagées sur de grands campus isolés, loin des centre villes. Et ça c’est vraiment appréciable, surtout après 2 ans d’école où on peut se sentir lassé de l’ambiance ingénieur.
Les cours et la vie à côté :
L’école en elle-même : j’ai fait un début de parcours classique avec 3 semestres de tronc commun où quelques matières peuvent tout de même être choisies parmi un panel assez large. Dès l’arrivée à Centrale certains peuvent aussi choisir d’opter pour un diplôme ingénieur alternance, ce qui permet de travailler dans une entreprise parallèlement aux études. Il y a aussi le double diplôme ingénieur architecte qu’il est possible de faire (des cours à Centrale + des cours à l’école d’architecture). Un de mes colocs a fait cela, c’est très intéressant mais ça demande énormément de travail !
Après j’ai fait un semestre spécialisé dans les énergies nouvelles c’était intéressant. La 3ème et dernière année est destinée à la spécialisation et c’est elle qui conditionne en quelque sorte le profil de carrière.
Pour moi cela a été 2 années paisibles niveau boulot, les cours étaient de qualité mais les partiels n’étaient pas difficiles à décrocher. Malheureusement pour les générations suivantes il y a eu une réforme, maintenant le tronc commun se fait uniquement en première année et les 2ème et 3ème années permettent de sortir de l’école avec 2 spécialités. C’est top mais ça demande clairement plus de travail pour les élèves ! 
Selon moi les cours à Centrale permettent d’avoir une formation généraliste (beaucoup de domaines scientifiques étudiés) et l’accent est aussi mis sur les matières non scientifiques (2 langues étrangères obligatoires, management, droit, marketing, communication, finance), j’ai même choisi un cours sur les religions et les évolutions sociales dans le monde anglo-saxon ! Donc très varié on peut vraiment personnaliser son parcours…

Donc pour ma part j’ai pu faire beaucoup d’activités extra scolaires : du sport (rugby et voile (photo !)) et des associations avec notamment un projet solidaire au Burkina qu’on a monté pendant un an avant de partir un mois là-bas l’été 2013….
Après la 2ème année : stages et double diplômes au Brésil :
Au lieu de faire la 3ème année à Centrale, il est possible d’effectuer un double diplôme dans une université à l’étranger partenaire de mon école. L’avantage d’une grande école pour le coup c’est qu’on peut aller un peu partout. Cela rajoute un an au parcours (2 ans dans l’université étrangère) mais à la fin, on est diplômé des 2 universités ! J’ai donc choisi d’aller finir mes études au Brésil à Rio de Janeiro. Comme la rentrée est programmée en mars (les saisons sont décalées) je devais faire des stages entre mai et mon départ.
 J’ai donc fait un stage de 6 mois à Nantes dans une PME appelée Innosea qui travaille dans les énergies marines. C’était super intéressant, j’ai pu expérimenter le domaine de la R&D dans un milieu où je me vois bien travailler plus tard. Ensuite j’ai eu l’opportunité de faire un 2ième stage dans le même domaine, cette fois à Lisbonne, pour 2 mois. Ce qui me permet de pratiquer un peu le portugais avant le grand départ pour Rio dans un peu plus d’un mois.

J’en ai aussi profité pour voyager cette année avec des amis que je me suis fait à Centrale et avec qui on est devenus très proches, c’est ça aussi l’école d’ingé !...

Partager cette page