Quelques jours à Londres...!

par Martine Pellizzari

Quelle idée de partir pour un séjour à Londres en hiver ! 50 élèves de Cormontaigne, toutes disciplines confondues, ne se sont pourtant pas fait prier. Et c’est sous la pluie (ça commençait bien !) qu’ils ont quitté Metz, accompagnés de deux professeurs et d’un de leurs surveillants.
Mais, surprise, le lendemain en Angleterre, il faisait plutôt beau et sec ! Le moral était donc au beau fixe et c’est d’un bon pied que ces jeunes gens sont partis explorer le premier musée au programme, la Tate Modern.

En effet, un des buts du séjour était de découvrir les œuvres majeures des grandes civilisations mondiales. Mais le choix de la Tate pouvait sembler bizarre car cette ancienne usine d’électricité, magnifiquement restaurée, abrite surtout une impressionnante collection d’art moderne. Et pourtant, c’est à travers les œuvres d’artistes contemporains que l’on se rend compte qu’il y a des correspondances entre les peuples. D’autant plus que, de nos jours, l’inspiration ne connait plus de frontières.

Nos jeunes de Cormontaigne ont été, cependant, déroutés par la hardiesse et l’étrangeté de certaines œuvres. Si le cubisme de Braque et le surréalisme de Dali ont éveillé des souvenirs, les toiles de Fontana ou de Twombly, ainsi que les sculptures de Serra et de Penone, en ont surpris plus d’un.

Une belle promenade vers le centre historique de la ville les a ramené dans un monde plus traditionnel : Big Ben et le Parlement, Trafalgar Square et Buckingham Palace.

Car, finalement, la tradition est encore ce qui parle le plus à nos jeunes gens : témoin la visite de la National Gallery, le jour suivant. Il faut préciser que ce musée abrite une des plus belles collections de peintres européens au monde.

Et, de salle en salle, de Botticelli, Leonard de Vinci, Michel-Ange, Claude le Lorrain, Vermeer, Rembrandt, Canaletto, Turner, Monet, Van Gogh, les élèves sont allés de chefs d’œuvres en chefs d’œuvres et n’ont pas manqué de communiquer leur émerveillement à la sortie de ce musée : un de leurs meilleurs souvenirs, ont-ils précisé par la suite, et un beau moment de satisfaction pour leurs professeurs.

Le contraste avec les collections du British Museum, le troisième jour, a été d’autant plus fort. Dans ce musée, il se sont retrouvés face à des merveilles venues du monde entier.

Ils ont pu déambuler entre une impressionnante collection de momies égyptiennes, longer les célèbres frises du Parthénon, scruter la pierre de Rosette, se perdre parmi des divinités hindoues et admirer des milliers d’autres objets, témoins de civilisations prestigieuses.

Ce séjour à Londres a prouvé, encore une fois, aux professeurs qui s’engagent dans ce projet, combien nos élèves peuvent se montrer enthousiastes et intéressés par les nombreux aspects d’une culture qu’on ne leur communique souvent qu’entre les murs d’une salle de classe.

Organisé par des professeurs, ce voyage peut être proposé à des élèves qui n’y auraient pas accès en dehors du cadre de l’Éducation Nationale. C’est aussi une des missions de cette dernière que de permettre au plus grand nombre possible cette ouverture vers l’international car, pendant ce séjour, les élèves ont pu pratiquer la langue anglaise avec les familles hôtesses et au cours de leurs déambulations dans la ville. Encore une fois, à l’issue de ce voyage, nous pouvons affirmer : "Mission accomplie !".

Les professeurs : Mme Pellizzari et Mr Finot.